L’année dernière, une de mes amies m’a confié un sacré projet : elle voulait que je lui confectionne une robe sur mesure, une robe adaptée de la robe qui tourne, un modèle que j’avais déjà cousu pour les enfants.

Elle voulait une robe printanière, estivale, légère, et adaptée à sa morphologie.

Ensemble, nous avons réfléchi au modèle, à des modifications pour faire d’une robe de fillette une robe de femme.

 

Les bretelles sont devenues des brides dans le dos pour cacher sa lingerie, les fronces ont été transformées en plis plats pour un joli tombé et éviter que la robe ne tourne trop. La taille a été ajustée avec des pinces plus nombreuses pour marquer la finesse de la taille de Jen.

Je me suis attelée au patron, au prototype que vous aviez pu voir sur les photos de mon atelier, en cherchant les meilleurs techniques pour offrir un confort et de jolies finitions à la demoiselle qui la porterait.

 

Jen a choisi le tissu, et une fois en ma possession, je me suis attelée à cette lourde tâche, à la fois flattée et assaillie de peurs, de questions. Et si j’avais mal pris les mesures ? Et si finalement, la robe que nous avions imaginée ne lui plairait pas ?

Je n’avais pas le droit à l’erreur, pas le droit de couper à côté, trop court (trop long, ça peut éventuellement se rattraper). Bref, je dois bien l’avouer, j’ai eu une sacrée trouille.

J’ai coupé, assemblé, cousu avec beaucoup d’application et de précision.

Elle a parlé de cette fameuse robe sur son (terriblement super) blog. Vas-y voir, ça vaut le détour 🙂

 

robe sur mesure Haute Comme 3 Pommes

robe sur mesure Haute Comme 3 Pommes

robe haute comme 3 Pommes

robe sur mesure Haute Comme 3 Pommes

robe haute comme 3 pommes

robe haute comme 3 pommes

 

Alors, elle vous plaît ? Et vous, vous franchiriez le cap d’une robe sur mesure, ou c’est déjà fait ?