Il y a presque 1 an, ma sœur disait « oui » dans une ambiance champêtre et décontractée à plus de 1800m d’altitude.

Un moment émouvant et formidable, que les mariés avaient imaginé à leur image.

En qualité de témoin et sœur de la mariée, me voilà propulsée « chef-déco » avec une carte blanche entre les mains.

Mes contraintes ? Aucune, ou presque. Un budget, des couleurs (celles du faire-part) et un objectif : « une-déco-qui-ne-fasse-pas-trop-mariage ».

 

Claire&Benoît-345

 

Nous avions donc un dégradé de couleurs dans les tons de rose, beige, blanc, bordeaux.

J’ai réalisé une centaine de mètres de fanions, une cinquantaine de pompons en papier de soie, dégoté des guirlandes lumineuses (mais nous avons vite été ralentis dans notre folie lumineuse par les limites électriques que pouvait supporter la salle louée par les mariés) et imaginé une ambiance guinguette, festive, délicate et décontractée.

Nous avons installé la « déco suspendue » la veille, et heureusement car nous avions sans doute sous estimé le temps nécessaire pour dresser le couvert pour 150 personnes ! Heureusement, j’ai eu à ma disposition une armée de petits soldats dévoués et extraordinaires pour ouvrir les pompons, mettre le couvert à partir d’un couvert-témoin, napper les tables…

 

 

Claire&Benoît-335

 

Claire&Benoît-340

 

Claire&Benoît-331

 

Je voulais porter une attention particulière aux détails.

Mais il me fallait trouver une solution simple et économique pour réaliser de la déco-qui-ne-fasse-pas-trop-mariage pour 150 couverts.

De jolies petites étiquettes à l’effigie des mariés, des photophores décorés d’une jolie dentelle pour le moment où la nuit viendrait à tomber.

Mes armes : des perforatrices, de la Bakers Twine et du papier bristol. C’est aussi simple que ça.

 

Claire&Benoît-356

 

Claire&Benoît-336

 

Claire&Benoît-348

 

Claire&Benoît-354

 

Les fleurs ont été (très très bien) choisies par la mariée, et nous avons composé les bouquets le jour-même avec les témoins et une amie de la mariée. Ce fut un très bon moment de complicité qui nous a mis dans l’ambiance du mariage dès 9h du matin.

 

Claire&Benoît-333

 

Claire&Benoît-334

 

Il ne fallait pas négliger les autres petits endroits et d’autres petits détails qui ont tous fait leur effet 🙂

Une fontaine à boissons, un coin aménagé et éclairé pour adresser tous ses vœux aux mariés et un chemin balisé par des lampes solaires tel une piste d’atterrissage pour repartir prendre son auto sans tomber dans le ravin.

 

bn

 

Claire&Benoît-351

 

Claire&Benoît-472

 

Claire&Benoît-473

 

Alors que nos mariés fêtaient leur première anniversaire de mariage civil à nos côtés, les rôles se sont inversés. Ce fut à moi de choisir des témoins et c’est tout naturellement que ma sœur a été promue. Oui, tu as bien lu, c’est à mon tour de passer de l’autre côté. Quelques mois déjà que je pense mariage, décoration, guirlandes et que j’imagine la décoration de notre Grand Jour.

Un Grand Jour que l’on imagine à notre image, au plus près de ceux qu’on aime. Mais je crois qu’il y a des chances que j’en parle à nouveau d’ici-là.

 

Décoration : Sous le Lampion, Ikea

Photo : Julien James Auzan et photos personnelles

Bocaux : brocantes, Emmaüs et Icko Apiculture

 

Et toi, la décoration de ton mariage, comment l’as-tu imaginée ? As-tu cédé à la folie du DIY ou as-tu confié tout ça à quelqu’un ?