Viens, viens, rentre dans mon atelier !

Je te dévoile aujourd’hui quelques uns de mes secrets (pas tous, faut pas pousser non plus).

 

Ce n’est pas parce que pour les vêtements pour enfants, il y a moins de tissu que c’est plus facile à coudre, bien au contraire ! Plus c’est petit et plus chaque centimètre, millimètre compte, et plus il faut être minutieux.

Vous retrouvez dans mes coffrets naissance une jolie paire de chaussons, dans un tissu gris clair. Aujourd’hui, je vous dévoile (un peu) du processus de fabrication.

Pour cette pièce, j’ai choisi un jersey. Whaaattt ? Un jersey ? Kézako ?

L’ami Wikipédia te dirait que : « Le jersey est un tissu fin tricoté utilisé principalement par l’industrie de l’habillement. Confectionné à l’origine en laine, le jersey est maintenant également réalisé en coton ou en fibres synthétiques. Ce tissu tire son nom de l’île de Jersey, où il fut produit dès le Moyen-Âge ».

Le site Fleur de tissu te dit aussi que : « Le jersey se caractérise principalement par son élasticité, provenant du tissage maille, l’élasticité est souvent renforcée par l’ajout de fibre élasthanne ».

Voilà voilà. Bref. En gros, c’est un super tissu pour réaliser des chaussons, parce qu’il est un peu extensible et qu’il est en coton, donc tout doux pour les petons des petits.

Je l’ai choisi gris clair parce que cette couleur est mixte et un jersey un peu épais, parce que c’est plus confortable et que les petits pieds seront gardés bien au chaud.

 

Une paire de chaussons, c’est :

– 14 pièces de tissu

– 53 étapes de réalisation pour chaque chausson

– 45 min de fabrication

– 18 épingles dont 2 enfoncées dans mon doigt malencontreusement

– 18 coutures, dont 2 à la main

– 1 thé au jasmin

– 25 régiments de Minions qui travaillent dans ma tête.

 

La base

Chaque chausson est constitué de 7 pièces de tissu car les chaussons sont doublés ; les petits ne sont pas gênés par les coutures qui les chatouillent et puis c’est plus joli. C’est un choix que j’ai fait (consciemment, même !) car même si cela double le temps et complique la fabrication, c’est quand même plus joli, non ?

 

Les différentes pièces de tissu avant l'assemblage

Les différentes pièces de tissu avant l’assemblage

 

Les préparatifs à l’assemblage

Un petit tour au repassage avant toute chose pour faciliter la couture des deux pièces du dessus. Quelques secondes suffisent, mais cette étape est indispensable pour de jolies coutures et un assemblage au top ! Je me suis brûlée les doigts avec la vapeur, mais bon, on ne va pas s’attarder sur ma maladresse. 🙂

Avant de coudre les différentes parties entre elles, je créée cette petite ouverture sur la pièce du dessus, pour faire passer le petit nœud décoratif. C’est une opération délicate et technique car les deux coutures doivent être identiques.

Je créée aussi le passant pour faire passer l’élastique sur la pièce qui sera sur la cheville de votre petit bout. Sa cheville est mieux maintenue et c’est plus facile pour faire rentrer le petit peton sans forcément en faire de la bouillie !

 

La réalisation des ouvertures qui accueilleront le noeud décoratif du dessus

La réalisation des ouvertures qui accueilleront le nœud décoratif du dessus

 

L’assemblage

Il faut épingler le tout, bien correctement, en faisant concilier les différentes pièces de tissu. Oui oui, on peut mettre autant d’épingles sur une si petite pièce de tissu ! Et là, encore, je suis raisonnable. Je couds la partie qui sera à l’extérieur d’abord et la partie intérieure ensuite en laissant un petit espace non cousu pour retourner le chausson (c’est comme ça que toutes les coutures seront à l’intérieur !).

 

L'épinglage est une étape cruciale : il faut bien assembler le tissu pour avoir des coutures parfaites ensuite !

L’épinglage est une étape cruciale : il faut bien assembler le tissu pour avoir des coutures parfaites ensuite !

 

La semelle est fixée au dessus du chausson par une douzaine d'épingles

La semelle est fixée au dessus du chausson par une douzaine d’épingles

 

Une étape où il faut être minutieux, précis et avoir l'oeil partout !

Une étape où il faut être minutieux, précis et avoir l’œil partout !

 

 

Les finitions

Il faut donc retourner le chausson, en lui donnant bien sa forme. Une fois ce petit espace qui a servi au retournement du chausson comblé, il ne sera plus possible de revenir en arrière ! Je fais cette couture de finition à la main, avec un fil transparent pour que cela soit incognito, ou presque !

Je couds le petit nœud décoratif avec un petit morceau de coton assorti au reste du coffret naissance, pour un joli petit rappel discret. Je fais également la petite finition à la main, toujours avec du fil transparent.

 

Le modèle "coccinelles"

Le modèle « coccinelles »

 

Envie de les voir en situation ? Rendez-vous sur la page dédiée aux coffrets naissance !

Envie de succomber à la tentation ? Rendez-vous sur la boutique Etsy pour choisir votre modèle préféré !