J’inaugure aujourd’hui le blog d’Haute Comme 3 Pommes.

Une pause dans ma vie d’entrepreneure, de créatrice, pour vous faire partager mes passions, la couture bien sûr, mais aussi la cuisine, les petits plaisirs, la déco, les voyages, la littérature… Je vais vous dévoiler un peu de moi, de ce qui me pousse tous les jours à me lever et à prendre la vie du bon côté.

Après un week-end en famille à penser à toutes les choses que j’allais devoir faire cette semaine et malgré donc toutes les choses que j’allais devoir faire aujourd’hui, j’ai pris le temps d’une pause.

 

Sans titre

 

Un footing digne d’une grand-mère venant de se faire poser sa prothèse de hanche. Admirer les couleurs des canards, fermer les yeux parce que le soleil qui se reflète sur l’étang me pique les yeux. Se demander ce que le seul et unique pêcheur de ce matin compte bien prendre et combien de temps il attendra.

Penser à New York, ce séjour formidable qui nous attend. S’imaginer dans le gigantisme de cette ville, un donuts à la main, l’appareil photo dans l’autre.

Profiter des petits plaisirs. L’odeur de la sève de la haie que l’on taille, désherber les iris que l’on a négligés au sortir de l’été, sentir les feuilles sèches craquer dans mes paumes, admirer les jolis pistils des fleurs d’hiver avant qu’elles ne fanent et ne laissent la place aux narcisses qui commencent à peine à pointer le bout de leur nez. Le soleil qui cogne sur ma polaire noire Quechua, les baskets qui s’enfoncent dans la terre, voire pointer les bourgeons du figuier qui j’espère nous régalera encore cette année et nous offrira moult pots de confiture.

Repartir d’un bon pied à l’atelier pour préparer un nouveau mobile (que vous découvrirez prochainement en boutique).

Partager un thé vert à la menthe avec mon amoureux. Sentir l’odeur de la menthe du jardin que l’on a fait soigneusement sécher l’année dernière m’envahir le nez en ouvrant la boîte à thé. Grignoter des amandes et des cranberries séchées et les sentir tout à tour fondre et croquer sous mes dents.

Penser à la petite Louise et au tissu qui plaira le plus à ses parents pour lui confectionner un joli bloomer qu’elle seule portera.

Relire le mail de Madame B. qui me donne le sourire et bien plus encore, lui répondre. Relire des articles de son blog et être émue. S’enthousiasmer de notre collaboration prochaine.

Aujourd’hui, malgré toutes les choses que j’avais à faire, j’ai pris le temps d’une pause.

 

Et vous, que faites-vous quand vous prenez le temps d’une pause ?