Il y a deux ans, presque jour pour jour, nous revenions de notre voyage de noces en Californie. Visuellement, la ville Bodie a été l’un de plus beaux souvenirs de ce voyage. Une ville fantôme, une ancienne ville minière abandonnée et restée en l’état. Il ne reste que 5% de la ville telle qu’elle était à son apogée, où près de 10 000 personnes vivaient là. Pour en savoir plus et brièvement, vous pouvez consulter la page Wikipédia sur Bodie.

La route pour y accéder est incroyable. Une route longue et au milieu de la nature vierge, ces deux bandes jaunes au centre de la route comme guide et compagnon. On se demande où l’on va, si on ne s’est pas trompé de route, on se demande si la ville existe vraiment, sur quoi on va tomber. Et puis après avoir baragouiné des mots d’anglais au ranger qui garde le site et pour qui les journées doivent être sacrément longue, (et qui essaie tant bien que mal de nous vendre la carte de la ville), voilà Bodie, dans toute sa beauté, et dans toute sa splendeur (oui oui).

Depuis cette visite et suite au film « Bliss » où elle avait déjà modifié de « Jolene » à « Bodeen », nous chantons cette chanson de Dolly Parton en boucle, que nous avons adapté de « Bodeen » à « Body ». Allez, lancez l’écoute, vous l’aurez dans la tête ! 🙂

 

 

Que celui qui est allés aux Etats-Unis et qui n’a jamais fait cette photo me jette la première pierre

 

 

NB : aucune des photos n’a été retouchée ou « développée », les voilà, brutes, prises par mes soins. Oui, nous sommes arrivés par grand soleil, et repartis sous la pluie. 🙂

Et vous, êtes-vous déjà allés à Bodie, ou bien vous ai-je donné envie ?