Il en faut parfois peu pour changer les choses. Vous connaissez sûrement le concept d’effet papillon.

Aujourd’hui, je vous propose, par 5 petits gestes tout simples du quotidien, de faire un peu bouger les choses. Ce n’est pas grand chose, mais c’est déjà beaucoup.

 

  • Stop aux gels douches ! Sans être (encore) une adepte de la slow cosmétique, une fois mes flacons de gel douche terminés, je suis passée au savon de Marseille (le véritable).
    Je me suis rendue compte que cette pellicule que j’aimais tant que laissait le gel douche sur ma peau m’était devenue insupportable.
    De ne pas savoir ce qu’il y avait vraiment dans ces produits que je mettais directement sur ma peau me gênait énormément. Et puis, franchement, tous ces emballages !
    Je suis passée au savon de Marseille, le vrai, le vert, avec 72% d’huile d’olive. Celui avec le petit logo qui te dit bien que c’est un véritable, et non pas une contrefaçon (et il y en a beaucoup !).
    Voici un très bon article pour vous aider à choisir votre savon et pour ne pas vous faire enfler.J’adore cette odeur, et avec une boule de douche, ça mouuuusseee !

 

savon de marseille

 

  • Charger mon smartphone la journée. C’est en lisant un article très récemment que j’ai arrêté de charger mon portable la nuit. Rien de plus simple, c’est juste une question de réflexe. Il faut juste savoir couper la boucle !
    Et puis, logique, je fais des économies d’électricité, car au lieu d’être en charge 8 heures, mon smartphone ne charge que 2 heures (car oui, même si l’appareil est déjà chargé, tu consommes toujours)

 

  • Stop aux emballages ! Depuis 7 ans maintenant, j’achète le plus possible de produits en vrac, et donc, en magasins bio (les magasins Biocoop ont ma préférence car ils ont un très grand choix et sont moins chers que les autres !). Je trouve par exemple aussi bien du riz que de la farine, des fruits secs, du sel, du produit vaisselle ou du café !
    Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas forcément plus cher, et parfois moins que dans le commerce traditionnel ! Je ne paie plus l’emballage qui va directement à la poubelle, le marketing qui ne sert à rien, donc forcément, le prix baisse !J’ai trouvé chez Emmaüs et dans des vides-greniers des pots Le Pratique / Le Parfait, et puis, voilà, l’affaire est dans le sac !

 

IMG_9807

 

  • Rendre à la terre ce qui appartient à la terre.
    En un seul mot : faire du compost ! Tu vas me dire « ouais mais c’est simple quand t’habites à la campagne parce que va faire du compost en plein Paris » (ça marche aussi avec Lyon, Bordeaux, Lille, Nice, bref, la ville quoi). Pas faux, mais pas impossible.
    Les communes ou les communautés de commune proposent des solutions de compostage collectif ou l’achat à prix abordable de composteur ou lombricomposteurs (20€ pour le composteur en bois et son petit seau à mettre dans la cuisine pour celui que nous avons à la maison !)

Par exemple à Grenoble ou à Paris.

Je mets aussi bien mes épluchures de légumes que mes coquilles d’œufs, mes fleurs coupées fanées, mon marc de café… Et ma poubelle traditionnelle a diminuée de moitié ! On évite donc avec le compost que de tonnes de déchets soient brûlées inutilement.

 

  • Et puis bien sûr, je suis passée aux cotons démaquillants lavables. Je vous en parlais dans cet article.
    Un petit geste vraiment très peu contraignant, ma peau m’a aussi remerciée et mon porte-monnaie aussi.

 

 

Et toi, quels sont tes petits gestes du quotidien pour la planète ? Partage ton expérience !

Tu ne vois pas l’intérêt, tu trouves ça trop contraignant ? Parle en dans les commentaires, je ne te lyncherai pas !